Apprendre le vélo à son enfant sans petites roues

Pour que votre enfant puisse apprendre à faire du vélo sans petites roues, il est important de veiller à ce qu’il ou elle apprenne à son rythme, pour que cela reste un plaisir.

Apprendre le vélo à son enfant sans petites roues

Les apprentissages moteurs n’ont pas le même rythme d’acquisition selon les enfants. De nombreuses variables entrent en ligne de compte : la maturation neuromotrice d’abord, mais aussi l’appréhension et la motivation…

D’une manière générale, il est important de bien distinguer les 3 stades évolutifs avant pédalage :

  • Avec une selle basse, marcher avec son vélo d’équilibre (draisienne)
  • En relevant un tout petit peu la selle, apprendre le pousser un pied puis l’autre pour comprendre l’équilibre
  • En réglant la selle à hauteur suffisante (jambes presque tendues si les pieds sont au sol), lever les pieds ou les poser sur les repose-pieds pour maîtriser de longs moments d’équilibre

Le but est que votre enfant ait le déclic. Pour cela, il faut l’aider simplement à dépasser son appréhension, pour comprendre le lien de cause à effet entre la poussée sur les pédales et la stabilité du vélo.

Pourquoi déconseiller les petites roues pour l’apprentissage ?

L’apprentissage du vélo nécessite de développer la coordination et la dissociation des mouvements, tout en gardant son équilibre.

Au niveau du cerveau de l’enfant, le système de la motricité volontaire tentera d’apporter un plan d’action : quels muscles ? Quelles articulations ? Dans quel ordre ? Pendant combien de temps ? C’est ce qu’on appelle la programmation motrice, qui demande beaucoup d’attention lors d’un nouvel apprentissage.

Les petites roues vont « fausser » l’apprentissage, puisque les actions acquises l’auront été sans tenir compte de l’équilibre.

De la même manière, lorsque votre enfant prendra ses premiers virages, les petites roues l’empêcheront d’expérimenter un autre principe de base du vélo : tourner ne se fait pas en seulement tournant le guidon, mais également en se penchant dans la direction souhaitée.

Dès le plus jeune âge, découvrez pourquoi il vaut mieux choisir une draisienne de qualité

Une dose d’équilibre en draisienne ou à vélo

L’équilibre est sans aucun doute la base de l’apprentissage du vélo.

En fonction de l’âge de votre enfant, la meilleure solution est d’opter pour une draisienne de qualité (pas un jouet) ou si votre enfant est déjà trop grand pour une draisienne, d’enlever tout simplement les pédales de son vélo.

Choisissez un endroit ou le sol est plat ou très légèrement en pente, pour que votre enfant puisse marcher en restant assis sur son vélo, avec une selle bien basse (étape 1).

Ensuite, avec un peu de vitesse, il pourra passer à l’étape 2, qui consiste à lever les pieds pour chercher son équilibre sans avoir peur de tomber.

À partir de ce stade, pensez à relever progressivement la hauteur de selle pour que peu à peu, l’enfant perde le réflexe de poser ses pieds trop facilement au sol.

Faut-il tenir ou lâcher votre enfant ?

Lâcher votre enfant avant qu’il ne se sente prêt risquerait de le bloquer.

Comme souvent, le mieux est l’ennemi du bien, et c’est pourquoi les barres d'apprentissage sont en fait une très mauvaise idée : elles vont déstabiliser votre enfant et perturber son sens de l’équilibre.

Il vaut donc mieux réduire progressivement votre effort de poussée, en soutenant le dos de l’enfant, juste assez pour l’aider à trouver l’impulsion nécessaire jusqu’à ce qu’il trouve lui-même son équilibre.

Vous serez surpris de la vitesse à laquelle il y parviendra !

apprendre à faire du vélo sans petites roues

Un minimum de vitesse en draisienne ou à vélo

Lorsque votre enfant se sent à l’aise et multiplie les périodes d’équilibre sans poser les pieds au sol, il pourra passer à la dernière étape avant le pédalage : poser ses pieds sur le repose-pied, qui doit équiper les bonnes draisiennes. Il pourra ainsi prendre confiance dans sa capacité à gérer longtemps l’équilibre. Dès ce moment, il pourra passer au pédalage naturellement.

Ce stade est le moment idéal pour commencer à maîtriser l’usage du frein arrière (présents sur les bonnes draisiennes). Il ne sera jamais trop tôt pour la maitrise en toutes circonstances de sa vitesse ou apprendre à s’arrêter à tout moment sans poser les pieds au sol.

Freiner pour s'arrêter sans user ses souliers

apprendre à faire du vélo sans petites roues

Vous pouvez aider votre enfant à progresser en choisissant un endroit où le sol est plat, ou dans une pente légère.

Votre enfant pourra alors facilement marcher pour pousser avec les pieds (comme sur une draisienne) pendant quelques secondes, avant de les lever pour les poser sur les pédales.

À ce stade, comme pour la marche, il comprendra vite que mettre un pied devant l’autre correspond en vélo à pousser un pied devant l’autre sur les pédales.

Le départ arrêté en vélo

Pour partir sans perdre l’équilibre, votre enfant doit simplement avoir la confiance nécessaire pour se lancer.

apprendre à faire du vélo sans petites roues

Le mieux est donc de l’aider à se lancer en le poussant légèrement jusqu’à ce qu’il puisse avancer seul, jusqu’à ce que le plaisir dépasse l’appréhension.

Il lui restera alors à apprendre le « démarrage » en position arrêt. Pour cela, apprenez-lui à partir en positionnant le pied avant au-dessus du niveau de l’axe du pédalier.

De cette manière, il ou elle aura plus de force pour effectuer son premier tour de pédale et gagner assez de vitesse pour atteindre l’équilibre et s’envoler de ses propres ailes.

De belles trajectoires en vélo

À ce stade, n’oubliez pas de lui rappeler que le vélo va là où l’on regarde. C’est très important pour apprendre à votre enfant de ne pas trop tourner son guidon.

Pour cela, vous pourrez par exemple, créer des parcours avec des virages assez larges pour être franchis à une certaine vitesse.

Votre enfant doit maintenant comprendre que tourner en vélo (à une certaine vitesse) NE SE FAIT PAS en tournant le guidon, mais bien en s’inclinant légèrement vers là où l'on veut se diriger (gauche ou droite).

Articles en relation